La bouse d’éléphant & sa seconde vie

Notre partenaire Michael

transforme la bouse d’éléphant en feuilles de papier.

Les éléphants mangent une grande quantité de végétaux chaque jour et en expulsent tout autant. Leur système digestif ne permet pas de broyer les aliments, leur bouse est donc pleine de fibres qui sont à l’origine de la fabrication de la pulpe de papier.

En utilisant cette ressource naturelle ; c’est 100kg de bouse par éléphant et par jour qui sont transformés en feuilles de papiers. Une manière originale d’épargner bien des arbres et préserver nos forêts.

Acteur engagé, il soutient les plus marginalisés, notamment les femmes et les communautés rurales en leur offrant des conditions de travail dignes, en favorisant l’artisanat et le mode de vie local.