fbpx

Guide du recyclage à Paris avec tous les points de collecte pour tous les produits et matériaux édité par Rue Rangoli

Suite au succès de la Boîte à livres et plus récemment de la collecte de collants dans notre boutique Rue Rangoli, vous avez été nombreux à nous solliciter pour nous donner des objets ou divers matériaux. L’espace de Rue Rangoli ne pouvant accueillir toutes vos généreuses donations, on a décidé de vous offrir ce guide du recyclage destiné aux particuliers avec les lieux de collecte sur Paris pour chaque type d’objet.

Nous n’avons malheureusement pas les moyens humains pour le faire sur la France entière, mais si le coeur vous en dit et que vous avez envie de le faire sur votre ville, nous le mettrons volontiers en ligne sur notre site.

Amis Parisiens, vous verrez que vous n’aurez plus aucune excuse pour jeter, nous vous avons déniché des points de collecte pour quasiment tous types d’objets avec notre guide du recyclage.

Nous espérons que tous les acteurs identifiés agissent dans le respect de l’éthique environnementale jusqu’au bout de la chaîne. Si ce n’est pas le cas et dès que nous en aurons connaissance, nous les retirerons de ce guide.

Nous n’avons certainement pas identifié tous les lieux, c’est une première étape, alors n’hésitez pas à nous partager vos trouvailles et faire vivre ce guide.

(0)

C’est à l’âge de 14 ans que Vijendra notre artisan, un jeune indien rajput, quitte l’école pour subvenir aux besoins de sa famille en travaillant dans un atelier artisanal de papier où il découvre ce savoir-faire ancestral. Plus tard, il crée son propre atelier de papier familial avec le soutien de sa mère et de son frère grâce à Mahima une femme entrepreneure engagée qui crée et diffuse une gamme de papeterie artisanale et soutient des actions sociales. Elle reconnaît la qualité du travail de Vijendra et accepte de commercialiser ses produits. Le début d’une longue histoire et amitié !

En découvrant, un jour la bouse d’éléphant, Vijendra a une idée folle: les fibres de bouse présentant des caractéristiques similaires à celles du papier pourquoi ne pas l’exploiter pour créer du papier. La bouse est considérée comme impure dans la culture indienne, sa famille refuse de ce fait de le suivre dans cette aventure. Convaincu du bien fondé de sa démarche, seul mais avec le soutien de Mahima qui trouve l’idée ingénieuse, il met en place, un procédé écologique permettant d’utiliser cette ressource naturelle abondante. La technique utilisée est proche de celle de la fabrication des papiers faits mains. La couleur varie selon les saisons et la végétation et donc selon la nourriture des éléphants. Des colorants naturels sont utilisés pour obtenir des coloris supplémentaires. Neuf étapes sont nécessaires pour transformer la bouse en papier. Elles sont peu consommatrices d’énergie et toutes manuelles. L’eau de lavage est récupérée et constitue un fertilisant naturel pour les champs alentours.
Avec Mahima, ils donnent naissance à une gamme de papeterie 100 % organique et délicate.

Cette activité lui coutera néanmoins l’éloignement de sa fiancée qui n’ose avouer à sa famille l’activité de Vijendra par peur de leur réaction et le rendra bien malheureux. Un des plus grands magazines indien lui fait alors une belle tribune que découvre sa fiancée qui achète tous les exemplaires et le distribue à sa famille pour leur faire accepter son choix. Aujourd’hui, mariée avec une petite fille, c’est ensemble que Vijendra, sa femme et sa mère mènent aujourd’hui cette activité dans le rez de chaussée de leur maison familiale et y emploie en fonction des commandes des villageois pauvres de sa région d’origine. Une activité pas encore pérenne qu’il mène avec beaucoup de sincèrité et de passion. Si vous allez à Jaipur n’hésitez pas à aller le voir, il organise des visites pour partager avec les touristes sa passion en leur faisant découvrir le processus de fabrication qui se terminera par un repas traditionnel, une autre façon de voyager !

Une belle histoire avec de beaux produits que nous avions envie de partager avec vous.

un éléphant, c’est 100 kg de bouse par jour ! De quoi épargner bien des arbres et préserver les forêts.

Découvrez toute notre gamme de papeterie en bouse d’éléphant

(2)